Histoire du foie gras

Alsace

Le foie gras en Alsace


Le Foie Gras, symbole de la gastronomie française, prend ses origines de deux régions distinctes : l’Alsace et le Sud-Ouest. Spécialité reconnue et certifiée, les deux régions offrent un Foie Gras incomparable paré de notes savoureuses héritées d’un savoir-faire régional. Les origines du Foie Gras sont données à l’Alsace dès le 18ème siècle grâce à de grands noms tels que Jean Joseph Close et Nicolas Doyen. Devenu un produit régional apprécié à travers le monde entier, le Foie Gras d’Alsace a su garder son authenticité grâce à des maîtres affineurs passionnés par le savoir-faire de leurs ancêtres.

Les maîtres affineurs alsaciens proposent aujourd’hui un large choix de produits, teinté de touches personnelles héritées de secrètes recettes de grand-mère jalousement gardées. La renommée alsacienne réside dans un Foie Gras d’Oie ou de Canard en terrine, un conditionnement haut de gamme et artisanal qui renoue avec les traditions ancestrales alsaciennes qui ont tant plus aux grands seigneurs du 18ème.


Le foie gras en Alsace


Épopée de plusieurs siècles, traversée des continents, le Foie Gras : une histoire exceptionnelle pour un produit d’exception. Son histoire remonte au début du 3ème millénaire avant J.-C sur les terres de l’Egypte Ancienne. Les Egyptiens observèrent les habitudes alimentaires d’engraissement des oies avant le départ pour les migrations. Reproduisant ce travail naturel, le peuple égyptien appréciait la chair rôtie de ces gros volatiles.

En exode de nombreux siècles, les Hébreux diffusèrent cette technique à travers le monde, d’Athènes à Rome. C’est sous l’empire romain que le Foie Gras d’oie prend son ampleur, associant la figue dans la méthode du gavage, la qualité et la saveur du produit séduit de nombreux gastronomes. C’est à cette époque que le Foie Gras prend ses origines : la figue "ficus" en latin donnera le terme ‘’foie’’ utilisé de nos jours.

La Renaissance marque un tournant important dans l’histoire du Foie Gras, la découverte du maïs a permis de populariser ce mets, la céréale étant devenue plus que largement cultivée. Ce n’est que sous Louis XVI que naît l’engouement que l’on connaît aujourd’hui pour le Foie Gras. Élevant le produit au rang de mets de festin, le Foie Gras deviendra l’un des chefs d’œuvre de la gastronomie française.